Construire autrement en Afrique

Burkina Faso

Accueil / Nos actions / Par pays / Burkina Faso

Burkina Faso

Pays historique d’AVN, le déploiement du programme au Burkina Faso a débuté en 1998 autour de Boromo. A ce jour, 28 salariés locaux et 1 salarié expatrié de l’équipe AVN Burkina Faso diffusent le programme autour de 6 régions : Koubri, Sabou, Yako, Dédougou, Bama et Diébougou.

Carte d’identité

  • Population en 2016 : 19,6 millions d’habitants (66% rurale)
  • PIB/habitant : 649 $ - 29e rang africain (Banque mondiale 2016)
  • Climat : Soudano-sahélien

Historique d’AVN au Burkina Faso

  • 1998-2000 : happening technique et constructions des premières VN standard
  • 2000-2006 : 1ères constructions VN pour des clients privés, formation des premières générations de maçons VN
  • 2007 : 1ère équipe AVN locale
  • 2011-2013 : duplication régionale à Koubri, Dédougou, Yako et Bama
  • 2013-2016 : projets pilotes de crédit habitat VN avec 2 IMF et de relogement pour les populations sinistrées avec TNB
  • 2014-2016 : premiers partenariats collaboratifs avec des organisations paysannes
  • 2015-2016 : élaboration et test des méthodologies de renforcement de la formation

Carte Burkina 2017


Parc bâti

A ce jour, le parc bâti VN au Burkina Faso représente plus de 1600 chantiers réalisés pour une surface d’environ
59 000 m2, au bénéfice de plus de 16 000 personnes. La croissance annuelle moyenne est de 13 % sur les 10 dernières saisons.

Si la majorité des bâtiments construits restent pour un usage d’habitation en milieu rural, les bâtis communautaires et agricoles exemplaires réalisés chaque saison témoignent de l’appropriation progressive du concept VN.

Le parc bâti en chiffres

En saison 2017-2018 :
  • 191 chantiers représentant une surface bâtie de 5556 m2
  • 88 % des chantiers pour un usage habitation
  • 79 % construits en milieu rural
  • 60 nouvelles localités avec au moins un bâtiment VN
  • 12 % des chantiers directement trouvé par les maçons, sans
    intervention des équipes AVN
  • 28 % des chantiers avec implication d’un partenaire
  • 1725 bénéficiaires vivant ou travaillant dans une VN

Depuis le début du programme :

  • 1601 chantiers représentant une surface bâtie de 58 903 m2
  • 85 % des chantiers pour un usage habitation
  • 82 % construits en milieu rural
  • 579 localités avec au moins un bâtiment VN
  • 24 % des chantiers directement trouvé par les maçons, sans
    intervention des équipes AVN
  • 17 % des chantiers avec implication d’un partenaire
  • 16 012 bénéficiaires vivant ou travaillant dans une VN
  • 13 % de croissance moyenne

Chiffres au 30 mai 2018


Formation de l’offre

En saison 2017-18, 400 maçons (tous niveaux confondus) sont actifs sur le marché de la VN au Burkina Faso.

Les mesures de renforcement de la formation, activement menées sur le territoire, ont un effet positif sur la mobilisation des maçons (+ 12 % du nombre d’actifs dont 178 nouveaux apprentis) et leur qualification.

Cette accroissement de la capacité de l’offre est essentielle puis qu’une part non négligeable des maçons formateurs et artisans burkinabè est mobilisée hors du pays pour répondre aux besoins de construction des pays ne disposant pas assez d’effectifs localement (Bénin, Ghana et Sénégal).

L’offre VN en chiffres

En saison 2017-2018 :
  • 397 apprentis, maçons, artisans et entrepreneurs actifs
  • 178 nouveaux apprentis ayant rejoint la formation
  • 205 qualifications d’apprenants validées (179 apprentis, 16 maçons et 10 artisans)
  • 254 maçons-tôle formés sur 68 chantiers promotions maçons-tôle
  • X artisans impliqués dans la formation entrepreneuriale
  • 14 maçons formateurs impliqués sur chantiers et dans la construction des nouvelles méthodologies de la formation

Chiffres au 30 mai 2018


Plaidoyer

Le succès du plaidoyer mené par AVN depuis plusieurs années et les récentes évolutions politiques tendent à créer des opportunités stratégiques et inédites en termes de partenariats et de portage du programme par les acteurs burkinabè. AVN consacre une large part de ses activités à favoriser les engagements d’instances politiques, territoriales et issues de la société civile.


Partenaires locaux

Partenaires locaux

  • Association Kombi-Naam de Gomponsom pour le Sahel (AKNGS)
  • Union des Baoré Tradition d’épargne et de Crédit/Naam (UBTEC)
  • Association de Promotion de la Finance Inclusive du Burkina (APFI-B)
  • Tinyenga Niyemba Burkina /Via Nebba (TNB)
  • Morija
  • Fédération Nationale des Groupements Naam (FNGN)

Consulter la page "partenaires"


Projets et activités remarquables

Voici une sélection de projets et activités remarquables mis en œuvre au Burkina Faso ces dernières saisons :

Construction de poulaillers VN dans la province de Bam

Dans le but d’accompagner les aviculteurs de la province du Bam (région centre-nord) à l’amélioration des conditions d’élevage et de production face au contexte de changement climatique, la Welt Hunger Hilfe Burkina Faso (WHH-BF) a initié de janvier à avril 2018, en partenariat avec l’Association Projet Ecologie et Reboisement (PER) et AVN, une activité pilote de construction de poulailler en Voûte Nubienne dans la commune de Kongoussi.

Cette activité, inscrite dans le projet « Changer les pratiques agricoles pour se préparer aux fortes pluies et aux températures élevées » [1], avait pour objectif de tester la technologie VN, afin de tirer toutes les leçons nécessaires à son éventuelle diffusion à grande échelle.


Un projet financé et mise en oeuvre par la Welt Hunger Hilfe Burkina Faso (WHH-BF) en partenariat avec l’Association Projet Ecologie et Reboisement (PER)

Projet de coopération Unisféra / Ministère du Québec

En saison 17-18, le Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELC) a alloué à l’organisation montréalaise Unisféra une aide financière de 900 000 $CAD, dans le cadre de son programme de coopération climatique internationale (PCCI), pour le financement du programme d’AVN au Burkina Faso. Ce projet de coopération, prévu pour une durée de 3 saisons (2017-2020) est une opportunité exemplaire pour le développement de la Voûte Nubienne dans cette région.

Il prévoit, entre autre :

  • La construction de 843 bâtiments privés et 57 bâtiments communautaires d’ici 2020 ;
  • La sensibilisation des populations à la technique VN visant le renforcement de l’offre et de la demande du marché ;
  • Le renforcement des capacités des acteurs de la filière construction dont 400 maçons VN, et des équipes locales d’AVN Burkina Faso ;
  • La sensibilisation des acteurs politiques au développement et à la mise en œuvre de programmes d’économie verte.

De plus, Unisféra accompagne AVN dans sa gestion de projet (planification, suivi-évaluation, relations avec le bailleur) et dans les processus visant la certification des économies de CO2 générées par le programme. Enfin, cette collaboration implique également la mobilisation des acteurs internationaux pour le développement du programme de la Voûte Nubienne.


Un projet financé par Unisféra / Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELC)

Projet FAO : 4 bâtiments agricoles dans les régions du Nord et du Sahel

En saison 16-17, la FAO a financé 4 bâtiments de stockage d’oignons en Voûte Nubienne construits dans les régions du Nord et du Sahel, dans le cadre du projet « Amélioration des disponibilités et de l’accessibilité alimentaire et monétaire », composante 1 du Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso, financé par l’Union Européenne et exécuté par la FAO.
Ces bâtiments-pilotes ont été réalisés par l’entreprise VN locale Confort Habitat soutenue sur la partie conception et administrative par le Pôle Expertise Technique d’AVN. Environ 200 personnes issues des populations bénéficiaires, notamment des groupements paysans (Naam) ont été sensibilisées autour de ces chantiers. La volonté de duplication est énoncée, tout comme l’intérêt de former les communautés bénéficiaires à la technique VN pour développer les pratiques d’auto-construction et dynamiser le marché VN local.

Microfinance : 2 projets pilotes pour faciliter l’accès à l’habitat adapté

Après une saison de préparation aux côtés des IMF partenaires, - APFI-B (Association pour la Finance Inclusive au Burkina Faso) et UBTEC (Union des Baoré-Tradition d’Epargne et de Crédit / Naam) - la mise en oeuvre de l’année 1 des projets pilotes Crédit Habitat VN (CHVN) au Burkina présente un bilan satisfaisant :

  • 15 crédits accordés pour un montant moyen de 188 000 FCFA
    (environ 287 €) ;
  • 15 chantiers achevés (13 maisons et 2 bâtiments
    communautaires) par 6 artisans maçons titulaires CHVN ;
  • 27 agents, responsables et administrateurs formés à la
    promotion du crédit habitat VN dans 32 guichets APFI-B et
    caisses BTEC ;
  • 60 missions de sensibilisation réalisées conjointement par AVN
    et les agents de crédit, avec le soutien d’AKNGS ;
  • 100 affiches, 2 000 dépliants et 500 dossiers de liaison fournis
    aux IMF pour la promotion et la gestion du CHVN.

La région de Dédougou, couverte par APFI-B, a présenté cette saison une très bonne dynamique au regard des prévisions. Les résultats plus mitigés avec UBTEC dans la région de Yako semblent s’expliquer notamment par un manque de main d’oeuvre chez les clients potentiels (les jeunes ayant été occupés à rattraper la mauvaise saison de récoltes à la période des constructions).

L’ajout de 3 nouvelles caisses BTEC proposant le CHVN a été décidé pour renforcer la sensibilisation.

Projet PISCCA : de futurs artisans VN pour le Passoré

L’Ambassade de France a accordé le fonds d’appui aux Projets Innovants de la Société Civile et des Coalitions d’Acteurs (PISCCA) à AKNGS, soutenue par AVN, pour un programme ambitieux de formation sur 18 mois (Janvier 2017> Juin 2018) dans la province de Passoré. Celui-ci implique :

  • La formation de 66 jeunes :
    - en groupe sur les chantiers de leurs propres maisons VN, en tant que futurs bâtiments témoins pour développer leurs marchés ;
    - en modules sur chantiers communautaires pour acquérir les techniques plus complexes de finitions ;
    - en académie pour compléter les compétences techniques et entamer un cursus en entrepreneuriat et marketing.
  • La formation de 6 Maçons Formateurs à la gestion de chantier, la pédagogie et l’évaluation des apprenants. Le renforcement de capacités d’AKNGS en terme de gestion de projet de formation VN et de sensibilisation de leurs membres.

Actualités dans ce pays