Construire autrement en Afrique

Particuliers

Accueil / Contribuer / Particuliers

Le programme d’AVN contribue à améliorer les conditions de vie, l’économie et la formation professionnelle du plus grand nombre par l’émergence d’un marché de l’habitat adapté en Afrique sahélienne. L’Association la Voûte Nubienne invite ses donateurs à se considérer comme des véritables investisseurs sociaux dont l’investissement crée des impacts en termes sociétaux (social, économique, écologique).

Soutenir le programme dans son ensemble est primordial car cela permet à AVN :

  • une souplesse d’investissement essentielle pour développer ses activités en faveur des populations locales ;
  • un impact positif, direct et croissant sur le terrain ;
  • des financements pérennes pour accroître son pouvoir d’action.

Cet investissement est déductible des impôts à hauteur de 75 % pour les particuliers et de 60 % pour les sociétés : en choisissant de donner 20 € par mois, votre don ne vous coûte, au final, que 5 €.

Comment contribuer ?

Je souhaite donner à AVN :

  • Par courrier : je télécharge et imprime* le bulletin de don que je renvoie avec mon don par courrier à Association La Voûte Nubienne - 7, rue Jean Jaurès - 34190 GANGES
  • Par paiement en ligne sécurisé en utilisant le formulaire de notre partenaire HelloAsso ci-dessous (modes de paiement possibles : CB, virement SEPA, chèque) :

*Si vous souhaitez qu’AVN vous envoie un bulletin par courrier, merci de faire la demande par mail à communication@lavoutenubienne.fr ou par téléphone au 04 67 81 21 05.

Je souhaite m’engager autrement

Vous connaissez sûrement dans votre entourage des personnes qui seraient intéressées par la Voûte Nubienne et qui pourraient considérablement soutenir son déploiement :

  • des citoyens qui, comme vous, cherchent à soutenir un projet humanitaire différent, innovant, efficace ;
  • des associations, ONG qui cherchent une méthode de construction propre, créatrice d’emplois locaux ;
  • des entreprises socialement responsables souhaitant contribuer ;
  • des élus locaux africains et leurs homologues occidentaux ;
  • des diasporas africaines voulant aider leurs parents et territoires d’origine.
     
    Pensez à leur parler de nous !