Construire autrement en Afrique

Autres pays

Accueil / Nos actions / Par pays / Autres pays

Autres pays

Actuellement présente dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest, l’objectif d’AVN est de diffuser la technique voûte nubienne dans tous les pays où elle est adaptée avec un focus sur les pays de la bande soudano-sahélienne.

AVN est régulièrement sollicitée par différents acteurs intéressés par les avantages de la technique voûte nubienne et désireux de développer ce concept dans leurs pays. Aussi, AVN étudie les différentes propositions et y répond en fonction de leur pertinence par rapport aux lignes stratégiques de l’association.

Au cours de la saison 2016-2017, des démarches ont été initiées avec :

  • le Soudan : en 2016, AVN a signé un contrat avec la Forest National Corporation afin d’étudier la faisabilité du programme AVN au Soudan, sur financement Proparco de l’AFD. Dans le cadre de leur programme de développement de la filière de la gomme arabique, ressource clé pour le pays, le Soudan cherche des solutions d’habitat permettant d’éviter la coupe du bois d’acacia, utilisé pour les toitures ;
  • la Côte d’Ivoire : AVN a reçu de multiples demandes de partenariat de la part d’acteurs ivoiriens : ONG SOUNYEGNON, Commune de Kouto, Société MIRI Ingénierie SARL, etc. AVN a également été invitée à présenter la voûte nubienne à un séminaire sur la Construction Durable, organisé en juin 2017 par l’Ecole des Mines de Saint Etienne et la CCI de Côte d’IVoire ;
  • le Tchad  : la Coopérative des professionnels du bâtiment et des travaux publics (COOPBT) du Tchad a effectué une demande formelle auprès d’AVN pour intervenir comme opérateur de formation et promoteur de l’habitat adapté voûte nubienne. Elle a permis la rencontre avec le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement afin d’initier une demande d’accréditation d’AVN comme ONG internationale au Tchad.

Des échanges ont également eu lieu avec des organisations intervenant notamment au Kenya, au Maroc, au Togo et en Tanzanie. A noter : des constructions isolées avaient déjà été réalisées au nord du Togo et dans le centre de la Côte d’Ivoire.

AVN travaille actuellement à structurer sa stratégie d’intervention dans de nouveaux pays, présentant différentes modalités d’intervention (ouverture d’un bureau AVN dans le pays, déploiement du programme par une ONG locale avec accompagnement d’AVN, déploiement du programme avec des acteurs de la construction et de la formation, etc.)

Historique des déploiements hors pays d’implantation

Mauritanie

Village de Diakré en VN (Mauritanie)Entre 2014 et 2017, AVN a accompagné la réalisation du premier village entièrement VN, mis en œuvre par les ONG Banlieues du Monde et Le Partenariat, grâce au financement de la Dubai Charity Association. Situé à la frontière du Sénégal et de Mauritanie, au bord du fleuve Sénégal, le Sheikh Zayed Village de Diakré est constitué de 51 maisons privées, d’une mosquée, d’une salle d’alphabétisation et d’une maternité. Les bénéficiaires du projet sont des réfugiés mauritaniens qui ont quitté le pays durant la guerre. Ces familles habitaient auparavant dans des conditions précaires, sous des toitures de tôles qui servent aujourd’hui d’étables pour leurs animaux. En juillet 2017, En Haut, une entreprise mauritanienne a réalisé de magnifiques prises de vue aériennes valorisées dans un reportage vidéo.

De plus, en janvier 2012, une association de ressortissants mauritaniens (basés tant en France que dans leur pays d’origine), l’UJEOF, avait engagé des maçons burkinabès pour la réalisation des premiers chantiers privés dans la région de sud du pays (Oulombony).

Afrique Australe - Zambie

Chantier VN en ZambieEn Zambie, une première mission d’évaluation a été menée en 2010 par AVN. Celle-ci avait permis de constater une situation fort similaire aux réalités rencontrées en Afrique de l’Ouest : architecture de terre répandue, déforestation et intérêt des populations locales pour le concept VN. Il était donc possible d’envisager un déploiement dans ce pays avec l’ambition d’en faire un tremplin pour toucher d’autres pays d’Afrique australe. Par la suite, deux apprentis maçons zambiens se sont rendus au Burkina pour se former, et deux missions ont été effectuées par des maçons VN burkinabés en 2010 et 2011. Cette première série de missions visant à poser les bases d’un déploiement dans un pays situé très loin n’a pas été suffisamment concluante, mais a permis un supplément important d’expérience et une meilleure visibilité sur les stratégies à développer pour une poursuite de nos actions d’essaimage lointain.

Madagascar : des phases pilotes sur la Grande île

VN à MadagascarÀ l’invitation de l’association Écoles du Monde, AVN a effectué une mission d’évaluation en 2010, financée par la Fondation d’Entreprise Véolia, afin de valider l’intérêt du concept sur l’île et la possible ouverture d’un programme. Cette mission a permis de mettre en évidence l’obligation d’une mise en place de phases pilotes de construction/validation poussées. Un architecte français, Jean-Louis Rostaing, a tenté chez lui, à Majunga, les premières constructions nubiennes et a assuré l’organisation du voyage d’un maçon VN burkinabé, Moussa Bonkian. La mission de Moussa Bonkian a permis la réalisation d’une VN sur les hauts plateaux, mais plusieurs autres tentatives de constructions dans la région de Majunga ont été soldés par des échecs. Il semble que les terres locales et le climat ne permettent pas d’utiliser le concept VN bien qu’il faudrait poursuivre ces essais avant de conclure définitivement.

Rwanda

Chantier VN au RwandaAu Rwanda c’est un "client partenaire", industriel de la fillière agro-alimentaire, qui, désirant densifier le marché des champignons comestibles dans le pays, s’est intéressé au concept VN pour la construction de champignonnières. Les qualités thermiques et hygrométriques du concept sont en effet des atouts certains dans ce domaine. AVN espérait aussi que ces premières constructions serviraient une exemplarité locale. 
En 2011, 2 maçons VN burkinabés sont allés dans le pays afin de mettre en chantier un premier bâtiment pilote, mais le chantier a été bouleversé par une saison des pluies précoce et le batiment (2VN de 10 mètres de long) n’a pas pu être terminé à temps ! Il n’est pas possible de tirer des conclusions définitives de ce sinistre. En effet tant que les bâtiments VN ne sont pas correctement finis ils restent fragiles aux pluies intenses et, au contraire, ils présentent une bonne capacité de résistance à l’érosion une fois achevés.


Mexique

Un maçon mexicain, Stevan de la Rosa, a été formé au Burkina Faso et a produit 2 premières VN dans son pays d’origine.


AVN référence tous les contacts, demandes et partenariats potentiels qui lui sont soumis, afin de permettre la meilleur information possible et la création de listings par pays d’acteurs concernés, capables à terme de fédérer et de mutualiser ensemble des initiatives de déploiement.

Contactez-nous pour plus d’informations.