Construire autrement en Afrique

Mali

Mali

Ouvert depuis 2007, le déploiement du programme au Mali est aujourd’hui caractérisé par un parc bâti de 1357 chantiers VN réalisés au bénéfice de plus de 13500 personnes, une main d’oeuvre active de 250 apprentis, maçons, artisans et entrepreneurs VN et l’implication de 16 salariés locaux et de nombreux partenaires.

Carte d’identité

  • Population en 2018 : 19 millions d’habitants (57,6% rurale)
  • PIB/habitant : 901$ (Banque mondiale 2018)
  • Climat : Soudano-sahélien

Historique

  • 2006-2008  : construction des premiers bâtiments communautaires en partenariat avec des ONG locales et internationales
  • 2009  : 1ère équipe AVN locale et ouverture de la région de Ségou
  • 2013 et 2014 : duplications régionales à Koutiala et à Dioïla
  • 2015 : duplication régionale à San-Tominian
  • 2016 : duplication régionale à Banamba
  • 2017 : partenariat avec une entité nationale (AEDD/Projet PGRNCC)
  • 2018  : mise en oeuvre de la stratégie UI-TI

Déploiement territorial

Carte Mali 2017

  • 1 bureau national à Ségou
  • 3 régions actives : Dioïla, San et Banamba
  • 17 Unités d’Implantation (UI) ouvertes
  • 2 régions en retrait

Parc bâti

A ce jour, le parc bâti VN au Mali représente plus de 1300 chantiers réalisés pour une surface d’environ
40700 m2, au bénéfice de plus de 13500 personnes. . La croissance annuelle moyenne est de 34 % sur les 10 dernières saisons.

La grande majorité des bâtis réalisés sont à usage d’habitation pour une clientèle rurale. La VN correspond aux besoins des bénéficiaires en termes d’offre de formation professionnelle, de solution constructive adaptée et de coût (significativement réduit par l’implication des bénéficiaires et l’entraide au sein des communautés).

Le parc bâti en chiffres

En saison 2018-19 :
  • 285 chantiers représentant une surface bâtie de 7765 m2 (+12%)
  • 94 % pour un usage habitation
  • 86 % construits en milieu rural
  • 36 nouvelles localités avec au moins un bâtiment VN
  • 66 % des chantiers directement trouvé par les maçons, sans
    intervention des équipes AVN (+39 %)
  • 5 % des chantiers avec implication d’un partenaire
  • 2690 bénéficiaires vivant ou travaillant dans une VN

Mise à jour août 2019


Formation de l’offre

En saison 2018-19, 250 apprentis, maçons, artisans et entrepreneurs dont 21 Maçons Formateurs et 14 Maçons Formateurs potentiels sont actifs sur le marché de la VN au Mali.

L’offre VN en chiffres

En saison 2018-19 :
  • 250 apprentis, maçons, artisans et entrepreneurs actifs (-11 %)
  • 115 nouveaux apprentis ayant rejoint la formation (-43 % = mise en place de la nouvelle stratégie sur un nombre de régions réduit)
  • 116 qualifications d’apprenants validées (48 apprentis, 68 maçons et 28 artisans)


Activités de formation : 54 modules

  • 47 formations sur chantier : 21 Formations sur Chantier Groupé d’Accès à l’Habitat (FCG-AH) et 26 Renforcements sur Chantier - Premier Client (RC-PC)
  • 4 modules académiques
  • 3 Modules Techniques sur Postes Spécifiques (MTPS)

Mise à jour août 2019


Partenaires

La stratégie UI-TI d’AVN implique une forte mobilisation des partenaires.

Partenaires Opérateurs (PO)

Partenaires Opérateurs de Territoires d’Implantation (PO-TI) potentiels :

  • COnvergence des FEmmes Rurales pour la Souveraineté Alimentaire (COFERSA)
  • Coordination des Associations Féminines (CAFO)
  • Union des Sociétés Coopératives des Producteurs de Céréales de Diédougou (USCPCD)
  • Union des Sociétés Coopératives des Producteurs Céréaliers du Cercle de Barouéli (Yèrènyèton)

Partenaires Relais (PR)

  • SOS-Faim
  • GERES
  • WeltHungerHilfe
  • Helvetas
  • SNV

Partenaires Techniques (PT)

  • CFP Tominian

Partenaires Institutionnels

  • AEDD
  • Office Malien de l’Habitat
  • Banque Africaine de Développement

Projets remarquables

Voici une sélection de projets remarquables mis en œuvre au Mali ces dernières saisons :

Un cursus VN au sein des Centres de Formation Professionnelle

Intégrer un cursus « Voûte Nubienne » dans le cadre d’apprentissage formel porté par les CFP représenterait une avancée notable pour le développement de la filière VN grâce à :

  • la reconnaissance institutionnelle d’une filière porteuse d’emploi ;
  • la mutualisation des méthodes de formation et des moyens pour
    améliorer les parcours technique et entrepreneurial ;
  • l’accélération de la formation et donc l’augmentation de la capacité
    de production, etc.

Deux CFP, sensibilisés à l’intérêt de la VN, ont franchi une première étape en saison 2016-17 en faisant construire des bâtiments témoins (photo) dans l’enceinte de leurs établissements : 3 apprentis du CFP de Nioro et 10 apprentis du CFP de Tominian ont été formés au concept VN et une intention de partenariat a été proposée à Tominian.

Ces premières marques d’intérêt doivent amener à la co-création d’un cursus complet et la mise en œuvre des premières actions pilotes dès 2018.

La Zone d’Activité Electrifiée (ZAE) de Konséguéla


Actualités dans ce pays