Construire autrement en Afrique

Le programme

Accueil / L’association / Le programme

Le problème de l’habitat en Afrique

Problématique

Le logement est un besoin social prioritaire et pourtant, pour une grande partie de la population sahélienne, l’habitat est souvent précaire voire inaccessible. La pauvreté, la croissance démographique et la disparition des ressources en bois utilisées dans les architectures traditionnelles privent l’accès à un logement décent à des millions de familles.

Pour se loger, ces familles n’ont ainsi d’autre choix que de puiser dans leurs faibles budgets de santé, d’alimentation et d’éducation pour s’acheter des toits en tôles, importées et donc très chères, et largement inadaptées.


Une réponse adaptée : le programme voûte nubienne

« Un habitat adapté, pour le plus grand nombre, le plus rapidement possible »

Chantier VN

Depuis 2000, l’ambition de l’Association la Voûte Nubienne est de développer un marché de l’habitat adapté en Afrique de l’Ouest en intégrant à la fois les questions de logement, de formation professionnelle, d’économie, d’environnement et de climat.

Au centre du programme, un concept architectural à la fois ancestral et innovant : la Voûte Nubienne. Cette technique constructive sans bois ni tôle utilise la terre crue comme matériau et permet la formation professionnelle d’une main d’œuvre locale et souvent précaire à un métier d’avenir. Le résultat ? L’accès au plus grand nombre à des bâtiments abordables et adaptés, confortables et résistants face aux conséquences des changements climatiques, la création d’emplois verts, le renforcement des économies à toutes échelles et le développement d’une filière « habitat adapté » dans une économie verte.


Stratégie d’intervention

AVN déploie un modèle de développement innovant, fondé sur le principe « d’apprendre à pêcher plutôt que de donner du poisson », étendu à la structure entière du marché de l’habitat et de la filière de la construction. S’il vaut mieux apprendre à construire plutôt que de donner une maison, pour permettre la construction future de centaines de voûtes nubiennes, il vaut encore mieux transférer à l’ensemble des acteurs nationaux et locaux les compétences nécessaires pour dynamiser un marché endogène et porteur de changement.

Trois niveaux d’intervention se superposent ainsi dans les actions d’AVN, à toutes les échelles géographiques et institutionnelles :

Aux trois niveaux désignés, l’ambition d’AVN est de sortir d’un modèle d’assistance qui n’apporte ni autonomie ni pérennité, pour passer à un modèle de développement.


Déploiement

Les 15 équipes régionales d’AVN sont actives dans le déploiement du programme sur cinq pays en Afrique de l’Ouest : Burkina Faso, Mali, Sénégal, Bénin et Ghana.


Résultats

Si AVN est l’acteur le plus avancé à ce jour pour faire évoluer les pratiques constructives en Afrique de l’Ouest, c’est qu’elle est forte d’une expérience de plus de 15 ans, qu’elle dispose de relais locaux solides, qu’elle a développé une expertise de haut niveau et qu’elle obtient des résultats mesurables et croissants.

En 2016-2017 :

  • 30 000 bénéficiaires vivant ou travaillant dans une VN
  • 2 500 chantiers réalisés
  • 79 000 m2 construits
  • 720 apprentis, maçons, artisans et entrepreneurs actifs sur le marché dont 330 apprentis
  • 3 millions d’euros générés en circuit local
  • 75 000 tonnes de CO2 eq. potentiellement économisés
  • 26 % de croissance annuelle moyenne du marché

Voir tous les résultats et impacts