Construire autrement en Afrique
Actualités
Accueil / L’association / Actualités / Témoignages d’apprenants béninois : les modules de formation technique renforcée

Témoignages d’apprenants béninois : les modules de formation technique renforcée

Début janvier, Samuel Rodrigues, Coordinateur International du pôle expertise technique d’AVN est venu dispenser un module de formation sur postes spécifiques à neuf apprenants burkinabè et béninois à Djougou. Ce module fait partie des activités de renforcement mis en œuvre par AVN pour accélérer et améliorer la formation de l’offre sur le marché de la VN. Quatre postes techniques étaient donc concernés par ce module : la pente, la pose des gouttières, la pose de la bâche d’étanchéité et la pose des dallettes. Retour sur cette expérience enrichissante, à travers les mots des apprenants.

Comment s’est déroulée cette formation ?
Le formateur réuni le matériel et les matériaux nécessaires à la réalisation. Il explique et passe à la démonstration puis, quand il estime que les apprenants ont compris le module, il les fait passer à la réalisation, individuellement ou en groupe, pour corriger si nécessaire et évaluer la maitrise du poste.

Pensez vous que ce module a été utile dans le renforcement de vos capacités de maçons VN ?
Très utile, parce que nous voyons que la technique VN est en train de s’améliorer.
Par exemple, la pente qu’on faisait sur le toit, laissait jusque là apparaître la voûte. Mais maintenant, avec la nouvelle technique, la voûte est complètement recouverte, et ça sécurise le bâtiment. Pour la bâche aussi, nous savons que nous pouvons maintenant démarrer la pose à partir des gouttières. Nous avons aussi appris l’utilisation du niveau à eau ; matériel très simple et pratique.
A cela s’ajoutent la fabrication et la pose des dallettes en béton sur les acrotères. Ce module a été bénéfique car ce poste spécifique était peu connu, ou mal maîtrisé par beaucoup d’entre nous.

Quels sont les avantages/inconvénients de ce type de formation ?
La formation s’est déroulée à la période où la construction des chantiers a démarré. Il fallait bien expliquer aux clients l’intérêt de cette formation, pour qu’ils acceptent de libérer les équipes de leur chantier ces quelques jours, ce qui n’est pas toujours évident.
D’autre part, la formation sur ces modules de formation va réduire considérablement le nombre de sinistres au Bénin, car la plupart de ceux enregistrés sont causés par une mauvaise pente et des gouttières mal placées.

Quelles sont vos attentes pour la suite ?
Nous sommes contents d’avoir suivi ce module ; très honorés d’être bénéficiaires de cette formation, parce que nous ne sommes pas les seuls apprenants, mais le choix est porté sur nous, et nous avons acquises de nouvelles connaissances dans la voûte nubienne. Nous attendons maintenant davantage de modules sur d’autres postes spécifiques, et la poursuite de l’accompagnement d’AVN pour former les apprenants qui n’ont pas pu prendre part à ce module.

Propos recueillis par Narcisse Sare Ali, Coordinateur régional et Chargé de Production Nationale d’AVN Bénin