Par secteur

Pour rappel, AVN déploie son programme de vulgarisation dans 3 pays (Burkina, Mali, Sénégal) avec l'ambition d'un déploiement sur l'ensemble du Sahel et de l'Afrique Australe, dans 5 grands secteurs d'activités : Rural, Urbain, Bâtiments complexes, Ouverture dans de nouveaux Pays, Recherche Technique.

Cette page permet de dresser un état des lieux sectoriel pour l'ensemble des pays.

Un état des lieux sectoriel par pays est également disponible.

Voir Par pays

 

 

Secteur 1 : Habitat Rural et semi-rural

Les populations des zones rurales et semi-rurales sont les plus directement touchées par les problématiques de l’habitat et sont considérées par AVN comme « le cœur de cible » du programme.
Ce secteur est donc fondamental et d’implication prioritaire pour AVN. Il représente aujourd'hui plus de 80% de l'activité et des résultats et impacts d'AVN.

La méthode d'Amorce territoriale en est le principal outil et est complétée par le suivi des marchés semi-autonomes et des actions des partenaires franchisés. Ce suivi est mis en oeuvre par les équipes régionales (burkinabée et malienne), soutenues par la structure française.

Plus précisément, nous retrouvons dans ce secteur :

Le marché Semi-autonome et Autonome (MSA – MA) :
Il représente environ 40% du marché international d'AVN, incluant l’habitat urbain. Ce marché s’étend bien au-delà des zones de vulgarisation où les équipes AVN sont directement présentes : des chantiers avec mise en contact direct entre les maçons VN et des clients sont possibles sur la totalité des pays où AVN est présente, et même sur d'autres pays où la technique est adaptée.

Les Amorces régionales et zonales
Au Burkina, AVN mène une Amorce Régionale à Boromo. Dans cette région, les cadres locaux d'AVN sont en charge de 15 Amorces Zonales majoritairement situées dans un rayon d’action de 150 km autour de Boromo et s’étalant le long des pistes routières vers les Amorces Villageoises situées de part et d’autres de ces pistes.
Au Mali, AVN mène une Amorce Régionale à Ségou.
Au Sénégal, AVN mène une Amorce Zonale Franchisée sur le département de Podor (Nord).
Au Bénin, AVN mène une Amorce Zonale Franchisée sur la zone de Natitingou (Nord).

La formation de cadres permettant l’ouverture de nouvelles régions ou antennes.
Au Burkina, de nouvelles zones sont ouvertes au-delà des rayons d'actions. Afin de permettre une vulgarisation de proximité et de couvrir ces nouvelles zones vers le Nord et l’Est du Pays, AVN a prévu l’ouverture :
- d’une antenne à Dédougou
- d’une deuxième région a Koubri (Amorce Régionale de Koubri)

L’ouverture et l’accompagnement des amorces villageoises franchisées et des amorces villageoises en-dehors des amorces régionales
Au Burkina et Mali, plusieurs Amorces Villageoises sont ouvertes dans le pays en-dehors des Amorces Régionales. 
Au Burkina, l'Amorce Villageoise Franchisée dans le village de Nebba, ouverte grâce à l’Association Via Nebba, partenaire franchisé, montre un fort potentiel de production.
Au Mali, l'Amorce Villageoise Franchisée de Tacharane a été ouverte grâce à l'association UAVES.

Secteur 1 - maison villageoise VN au Burkina-Faso

 

Secteur 2 : Habitat Urbain

Du fait des spécificités techniques et administratives inhérentes à ces zones et aux typologies de leurs clientèles (urbains plutôt aisés), AVN n’a pas actuellement d'ambition directe sur ce secteur. Cependant, il est notable que ce secteur d'activité interroge et intéresse de plus en plus de partenaires potentiels et d'acteurs institutionnels. Les lourdes problématiques du "logement" dans les périmètres urbains obligent, de façon générale, ceux qui en ont la charge à chercher des solutions nouvelles. Le concept VN et le programme de vulgarisation qui le porte font partie aujourd'hui des propositions les plus novatrices sur le secteur.
AVN, par son soutien général aux maçons, permet à des artisans entrepreneurs de proposer, en toute indépendance, leur savoir-faire dans les grandes villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Au Sénégal, le marché urbain dans la ville de Thiès semble lentement prendre corps. Il est mené conjointement et de façon semi-autonome par des maçons VN burkinabés et sénégalais.

Au Burkina, des réflexions avec des acteurs institutionnels et privés (mairies, investisseurs sociaux, banques,…) sur ce secteur et le démarrage d’un projet pilote pour la construction d’un lotissement VN sont en cours. Ce projet, qui impose une réflexion globale comprenant des aspects financiers, administratifs, techniques, architecturaux et urbanistiques, devra bien sûr s'appuyer sur des compétences et des engagements locaux (clients, entreprises de construction, acteurs institutionels et financiers, etc.).

Secteur 2 - intérieur de salon à Ouagadougou 

 

Secteur 3 : Bâtiments Complexes

Le concept VN peut être utilisé dans la réalisation de bâtiments complexes et/ou de taille importante. Seules des entreprises formées à la technique VN pourraient proposer leurs compétences sur ce segment du marché. Nous invitons des partenaires de terrain à proposer et à accompagner des entreprises locales dans cette démarche de formation, AVN n'assurant là qu'un rôle de mise en réseau et d'éventuel suivi.
Actuellement, peu d'avancées sont à noter sur ce secteur. Ne sont perceptibles ni les intérêts et engagements d'entreprises du bâtiment pour une diversification de leurs propositions par l'intégration du concept VN, ni l'implication de partenaires qui pourraient suggérer et accompagner ces engagements. Cela est sans doute regrettable car ce secteur de la construction, s'il intégrait les propositions VN, pourrait offrir d'importants débouchés.

Il est à noter cependant, qu'au Burkina-Faso, une entreprise installée dans le village de Po propose la construction de salle de classe VN.

Secteur 3 - intérieur d'église en VN-BA dans la région de Boromo

 

Secteur 4 : Ouverture du programme dans de nouveaux pays

L'ouverture du programme dans de nouveaux pays appelle nécessairement la formation de cadres exogènes et/ou internes capables de permettre la mise en place d’une phase pilote qui, par la mise en application de la méthodologie de vulgarisation d’AVN, pourra aboutir à l'ouverture d'un réel programme avec la pérennisation des actions dans le temps. 
La formation de cadres exogènes et internes, ainsi que la gestion de l’envoi de maçons permettant de commencer un processus de formation sur d’autres pays, s’organisent à partir de Boromo (AVN-Burkina).
Dans ce secteur, les derniers faits marquants ont été : l'ouverture du programme au Bénin par un partenaire franchisé (nov 11), les premiers essais techniques à Madagascar et au Rwanda et la poursuite des missions en Zambie, en vue d'une réelle implantation. Les premiers chantiers VN devraient être ouverts en Mauritanie dès janvier 12.

Secteur 4 - Construction pilote (champignonnière) au Rwanda

 

Secteur 5 : Recherche technique

Le concept VN a déjà été validé pour certaines utilisations (habitation privée rurale et urbaine, bâtiments publics simples,...) et le postulat de base de la technique VN reste sans modification.

Il reste par contre des besoins complémentaires spécifiques à couvrir : AVN mène, avec des partenaires, des recherches sur des enduits extérieurs, sur l’amélioration des fondations, sur l'étude des capacités thermiques des bâtiments et les éventuelles possibilités d'amélioration (pour des bâtiments de stockage, par exemple), sur des plans pour la réalisation de bâtiments plus vastes, etc.
Les recherches actuelles portent :
- sur les techniques et les matériaux permettant de réduire significativement (pour certaines clientèles) les entretiens liés à l'architecture de terre,
- sur les fondations en pisé à mettre en oeuvre dans les régions où les pierres font défaut.

Secteur 5 - essais d'enduits goudron extérieurs

 

 

Share/Save