Inauguration de la Maison des Yvelines à Ourossogui

Le 4 décembre, AVN a participé à l’inauguration de la Maison des Yvelines à Ourossogui (Département de Matam - Nord du Sénégal), en présence de Pierre Bédier, Président du Conseil Départemental des Yvelines, accompagné d'une importante délégation yvelinoise, notamment Michel Vialay, Maire de Mantes-la-Jolie, et Othman Nasrou, Vice-Président de la région Ile de France. De nombreux acteurs institutionnels sénégalais (Maires, Président des Conseils Départementaux, représentants des Ministères, etc.) étaient également présents à cette inauguration.

Un projet exemplaire en Voûte Nubienne

Débuté en octobre 2015, cette construction exceptionnelle en Voûte Nubienne du Conseil Départemental des Yvelines est devenu l’emblème de la commune et de ses environs. D’une surface de 370m2, la Maison des Yvelines a été réalisée en collaboration avec l’ONG le Partenariat (maîtrise d’œuvre), et AVN (expertise technique), ainsi que l’Agence Régionale de Développement (ARD) de Matam, la Commune d’Ourossogui et le Service Régional de l’Urbanisme en tant que partenaires techniques. Ce bâtiment doit héberger les volontaires de la coopération décentralisée des Yvelines (YCID), afin de leur offrir un cadre de travail optimal pour conduire leurs activités et se réunir.

La construction de ce bâtiment communautaire exemplaire a présenté de multiples opportunités pour le programme d’AVN.
En effet, un dispositif de formation dynamisée a été mis en œuvre et suivi durant le chantier ; il a permis le renforcement de la formation de 19 apprentis et maçons burkinabés et sénégalais aux techniques de construction VN. Par ailleurs, ce chantier a été l’occasion pour l’entreprise burkinabé Habitat Moderne de Richard Somda, de réaliser son premier projet en tant qu’entrepreneur VN, marquant l’ancrage de la technique VN dans le marché formel. Enfin, le bâtiment lui-même, véritable œuvre architecturale va permettre de sensibiliser les populations locales et plus particulièrement les acteurs institutionnels à la solution VN et ses nombreux avantages, tant esthétiques que fonctionnels.

 

Un levier pour la reconnaissance institutionnelle

Lors du discours d’inauguration, les différents acteurs présents ont très largement soutenu l’initiative de la Voûte Nubienne, reconnaissant ses impacts sur l’habitat, l’emploi et l’économie locale, ainsi que sur l’environnement et la qualité de vie. « Nous voulons que cette construction en Voûte Nubienne puisse essaimer un peu partout au Sénégal, grâce à la coopération mais aussi grâce aux initiatives locales … » a déclaré Aliou Sall, Président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS). Amadou Djibril Diallo, Président du Conseil Départemental de Matam a d’ailleurs évoqué son ambition « à encourager et valoriser toutes les constructions modernes à travers un plaidoyer fort » et le désir des élus de « construire l’hôtel du Département (de Matam) en Voûte Nubienne ».

Mariline Diara, Directrice de l’Environnement et des Etablissements Classés, représentant le Gouvernement du Sénégal, qui avait déjà pris position en faveur d’AVN lors de la COP22 (lire  la news), a de nouveau défendu les intérêts du programme VN pour le développement du Sénégal : « L’Etat du Sénégal marque ici son implication dans ce programme Voûte Nubienne visant un déploiement national de ce concept qui permettra en quelques années des résultats conséquents en matière d’amélioration et d’accès à l’habitat. Ceci implique des impacts économiques, environnementaux, sanitaires et culturels forts. Au regards des réalités démographiques, mais également des difficultés économiques et de la nécessaire adaptation au changement climatique, il n’est plus à démontrer que les questions d’habitat et de constructions entrent dans les préoccupations politiques à travers les composantes communales, régionales et nationales. En Afrique bien sûr, mais également et en particulier au Sénégal, où les initiatives doivent être renforcées par des programmes offrant un potentiel significatif permettant de renverser la problématique de l’habitat pour le plus grand nombre tel qu’il est préconisé dans le Plan Sénégal Emergent. » (Lire le discours)

 

Une fois l’inauguration terminée, les autorités locales et nationales sont entrées dans la Maison des Yvelines, accompagnées par la délégation des Yvelines, afin de visiter le bâtiment. L’Association la Voûte Nubienne, représentée par Cécilia Rinaudo, et l’ONG le Partenariat, représenté par Nicolas Dupuy, ont présenté le programme Voûte Nubienne et les différentes étapes de construction du bâtiment, appuyés par l’architecte Mathieu Hardy, et l’entrepreneur VN, Richard Somda.

AVN / Département des Yvelines : un partenariat tourné vers l’avenir

En novembre dernier, le Conseil Départemental des Yvelines s’est de nouveau engagé en faveur du programme Voûte Nubienne à travers une convention cadre de 4 ans, qui vise la promotion, la diffusion et l’appropriation du concept technique Voûte Nubienne par les acteurs locaux dans la région Nord du Sénégal, à partir des Départements de Podor, Matam et Kanel.

L’objectif de ce projet consiste à stimuler la demande locale et extra-locale de bâtiments institutionnels, dans la région du Fouta au Sénégal, en les incitant à orienter leurs investissements prévus vers des bâtiments en Voûte Nubienne. Cela permettrait également de renforcer les capacités des acteurs de la filière VN (maitres d’ouvrage et maitres d’œuvre) par l’accompagnement et la formation, et de contribuer, à terme, à la création d’un marché local autonome de la VN. Ce projet sera mené en collaboration avec l’ONG Le Partenariat depuis la Maison des Yvelines.

Cette nouvelle collaboration, comme celle de la Maison des Yvelines, concrétise les ambitions communes de l’ensemble des acteurs impliqués pour le développement du Sénégal, une intention exprimée très clairement par Pierre Bédier lors de son discours : « Je l’annonce ici fortement avec la Voûte Nubienne, nous avons signé une convention, dans un premier temps plutôt centré sur le Fouta, mais qui a vocation à s’élargir, et en particulier si nous trouvons des partenaires publics ou privés, à l’ensemble du Sénégal, parce que nous croyons fortement au développement de ces maisons en terre. Elles sont adaptées au climat encore une fois et elles sont le rappel de cette belle histoire (..). Le génie du peuple sénégalais s’est exprimé déjà à travers les construction et donc finalement le Département des Yvelines vient, très modestement, très humblement mais très fermement rappeler aux sénégalais qu’ils peuvent être fiers, qu’ils doivent être fiers pour pouvoir construire, comme le fait quotidiennement le Président Macky Sall, un Sénégal qui soit un Sénégal libre, un Sénégal prospère mais aussi un Sénégal rayonnant dans la grande communauté humaine. » (Lire le discours)

 

La Maison des Yvelines en quelques chiffres :
  • L’utilisation de la technique VN a permis 324 t CO2 eq d’économie d’émissions sur ce bâtiment
  • Le chantier a duré 280 jours
  • 19 apprentis et maçons burkinabés et sénégalais y ont été formé à la technique Voûte Nubienne lors de 51 ateliers
  • elle est composée de 3 bâtiments d’une surface totale de 370 m2 (470 m2 en prenant en compte les espaces annexes en ouverture légère)

 

 

Share/Save