Impacts globaux

AVN, devant les impératifs de ses ambitions et les attentes naturelles de ses investiseurs, bailleurs et partenaires, a une exigence forte de production de résultats et d'impacts.

C'est pourquoi elle a défini des chiffres-clés et des indicateurs de suivi du programme. Ceux-ci permettent l'amélioration des méthodologies de déploiement et contrôlent la pérennité de la croissance générale.


Résultats cumulés de la production et la formation dans chaque pays, en juillet 2013


À découvrir, le travail essentiel de l'ingénieur Bruno Jarno :
Le tableau de bord 2012 - 2013

 

Chiffres-clés cumulés depuis le début du programme (SEPT 2013)

3+2 pays : la Voûte Nubienne est active dans 5 pays en Afrique :
- implantée dans 3 pays d'Afrique de l'Ouest : Burkina-Faso, Mali, Sénégal,
- en phase d'implantation au Bénin et au Ghana,
- Ambitions de déploiement sur la Mauritanie, le Togo, et la totalité de l'Afrique de l'Ouest

8+2 : Ce sont les prévisions de duplications régionales des équipes locales. En juin 2014 AVN devrait disposer de bureaux dans 10 régions d'Afrique de l'Ouest.

14,4 KVN ou 4,7 hectares : si l'on mettait bout à bout toutes les voûtes construites depuis le début du programme, cela représenterait une voûte de 14,4 km de longueur. La largeur d'une voûte étant quasiment constante (entre 3 et 3,25 m), 1 mètre linéaire vaut ~ 3,25 m2. La production totale de voûtes atteint ainsi ~ 4,7 hectares.

916 Chantiers ou 1942 VN : c'est le nombre de chantiers VN depuis le début du programme, ce qui représente environ 1942 voûtes.

31% : c'est le taux de croissance annuelle moyen depuis le début du programme.

270 : c'est le nombre de maçons, artisans et entrepreneurs VN qui ont été formés depuis le début du programme.

300 : c'est le nombre d'apprentis-maçons VN en formation.

406 : c'est le nombre de villes ou villages dans lesquels ont été construites des VN.

14 000 : c'est l'estimation du nombre de personnes qui utilisent ou habitent une voûte. On estime qu'en moyenne 3,2 personnes profitent d'une voûte moyenne privée (logement) et que 17 personnes profitent d'une voûte communautaire de taille moyenne. 70 % des constructions sont privées et 30 % des constructions sont communautaires.

59% des clients VN au Burkina-Faso en 2012-2013 sont des cultivateurs.

84 : c'est le nombre de personnes-clés, porte-paroles du programme AVN dans les villages d'Afrique de l'Ouest.

22% du marché VN est autonome (rapports directs entre les clients et les maçons VN).

~ 2 600 : c'est le nombre d'arbres préservés grâce aux constructions VN déjà réalisées ;
on estime qu'une maison standard à la charpente de terre et bois nécessite environ 4 arbres et que 34 % des constructions auraient été construites en terre et bois, si elles n'avaient pas été construites en VN.

~ 22 000 : c'est le nombre de tôles non utilisées du fait du programme. Une maison de terre standard à la toiture en tôle nécessite ~ 18 tôles ; on estime que 65 % des constructions auraient été construites en terre et tôles, si elles n'avaient pas été construites en VN.

~ 1,4 M€ d'impacts économiques locaux générés depuis le début du programme, dont environ 219 000 € générés en 2012-2013. Cela se fait soit au travers d'échanges formalisés (échanges monétaires), soit d'échanges informels (production ou échanges de service).

~470 000 € : c'est le coût financier du programme en 2012-2013.

~14 : c'est le nombre de femmes impliquées de manière pro-active dans l'Aventure Voûte Nubienne

 

Tableau comparatif de quelques Indicateurs de suivi

INDICATEUR Cumul 2012-2013 2011-2012 Progression 11-13
TCAM (m linéaires) - 31% 34% -3%
Nbre de localités touchées 406 406 306 +33%
Nbre de km linéaire bâtis 14,4 2,3 2,4 -4%
Nbre de chantiers 916 209 174 +20%
Nbre de maçons formés 270 23 247 (cumul) +9%
Part des clients "coeur de cible" - 74% 75% -1%
Autonomie de marché - 22% 35% -13%

Synthèse de la saison 2012-2013

Une double lecture des résultats de la saison...
Le nombre de mètres linéaires a légèrement baissé par rapport à la saison 2011-2012 (-3%), ce qui est en deçà des objectifs fixés de 35 %. Par conséquent, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) tombe de 35% à 31%, ce qui reste encore dans nos objectifs globaux.
Néanmoins, ce résultat est à relativiser au regard de l'augmentation du nombre annuel de chantiers (+ 20%) ce qui est expliqué par une diminution de la taille des chantiers (voir ci- dessous).

TCAM en fonction du nombre de mètres linéaires

plus de chantiers, mais des chantiers plus petits
Davantage de clients de type T1 et T2 signifient davantage de petits chantiers. Les clients évoluant dans des économies modestes ont évidemment tendance à construire des bâtiments plus petits.
La taille moyenne des chantiers a donc diminué par rapport à l'an dernier et le nombre annuel de chantiers passe dans le même temps de 174 en 11/12 à 209 en 12/13, enregistrant une croissance annuelle de 20 %.


Nbre de clients par type

Plus proche du cœur de cible
Cette double lecture des résultats s'inscrit de fait dans notre stratégie de déploiement. En effet, la méthodologie d'amorce mise en place depuis 4 ans au Burkina-Faso, 3 ans au Mali et 2 ans au Sénégal, vise à recentrer toujours plus le programme vers les populations rurales, notre coeur de cible.
Sur la saison, 74 % des bénéficiaires sont des cultivateurs, commerçants, artisans et fonctionnaires (typologie "cœur de cible" T1-T2), contre 59 % il y a deux ans. Fait encore plus marquant : 59 % des clients au Burkina Faso sont des cultivateurs (T1).

Part des clients T1+T2

 

Projections d'ici à 2020

INDICATEUR Pessimiste Moyen Optimiste
TCAM 25% 34% 44%
Nbre de maçons formés 997 2 231 8 127
Nbre de chantiers annuels 572 1 482 6 158
Km VN annuels 7 27 112
Nbre de bénéficiaires 56 000 185 000 550 000
€ générés localement 3,1 millions 10,4 millions


65 millions

 

En savoir + par pays

 

Share/Save