Burkina Faso

Données au 1er sept.2013

Historique et équipe en place

L’aventure de la Voûte Nubienne est née au Burkina Faso en 1998. Cette année-là, Thomas Granier, maçon français, a répondu à l'invitation de Konaté Bomavé, forgeron-sculpteur et à celle de l'association le PIAMET*, fondée par celui-ci. Il lui était proposé d'intervenir à Boromo, dans le cadre du symposium annuel organisé par l'association, pour un "happening" technique. Depuis longtemps déjà, Thomas Granier voulait comprendre comment il était possible de réaliser des voûtes sans coffrage et c'était là l'occasion de relever ce défi. S'en suit la rencontre avec Séri Youlou, cultivateur boromolais et la construction des premières voûtes, constructions au cours desquelles seront posées les bases d'une standardisation du concept VN. L'intérêt majeur de ce mode constructif, alternative aux toitures de bois ou de tôle, s'impose avec force rapidement, de même que la nécéssité d'un programme capable de le vulgariser à grande échelle.

*PIAMET : Parc International des Arts Modernes et Traditionnels

Une des toutes premières VN bâties à Boromo en 1999

Bas relief au PIAMET et premières briques de voûte au séchage - 1998

L’Association la Voûte Nubienne - AVN est créée en France en 2000 afin de soutenir le déploiement de ce programme de vulgarisation en Afrique et de lui offrir les garanties et les références d'une personne morale constituée. À partir de 2005, l'équipe d'AVN s'étoffe progressivement, tant en France qu'au Burkina, grâce à de nombreux engagements bénévoles et aux premiers salariés. En mai 2009, AVN signe une convention avec le gouvernement du Faso et la structure AVN prend le nom d'AVN-BF pour ses actions dans le pays. En 2012, l’équipe AVN-BF, basée à Boromo, est dirigée par Seri Youlou et Boubacar Ouily.
 

L'équipe d'AVN Burkina Faso
Organigramme avril 2014 :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image
 

Le rôle de l'équipe est de piloter le déploiement du programme au niveau régional et national, de former de nouveaux collaborateurs, d'organiser et densifier le Marché Semi-Autonome (MSA). Ainsi, AVN-BF déploie régionalement la méthode Amorce, prépare les duplications et franchises futures et densifie le marché VN national. De plus, elle accompagne le déploiement du programme dans de nouveaux pays : Ghana, Bénin ...

Contacter AVN-Burkina Faso


Impacts depuis 2000 – chiffres Septembre 2013

Chiffres clés

- 9,3 kilomètres de voûtes nubiennes construites (9,3 KVN)
- pour une croissance moyenne annuelle de 25 %
- soit l’ouverture de 647 chantiers
- soit la construction de 1245 voûtes dans 244 localités
- par 203 maçons, artisans et entrepreneurs formés au concept VN
- en 2013, 66 % des clients VN sont des cultivateurs et 21 % du marché VN est autonome (relation directe entre l’artisan VN et son client).

Tableau Comparatif de quelques indicateurs de suivi

Indicateur

Cumul

2012-2013

2011-2012

Progression 2011-13

Croissance de la construction VN 25%  25% 29% -4 %
Déploiement géographique 244 localités 244 localités 192 localités +27 %
Nbre de mètres linéaires 9328 m 1302 m 1489 m

-13%

Nbre de chantiers 647 123 119 +3%
Nbre de maçons formés 203


203

188  + 15 maçons (+8 %)
Clients coeur de cible (T1 et T2) -


66%

80% -14%
Chantiers avec relation directe ‘maçons-clients’ - 21% 44% -23%
Nbre de cadres locaux 20 20 10 +100%

 

Les impacts globaux d'AVN tous pays confondus

 

Cartographie du Déploiement au Burkina


Les Amorces Régionales

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Dernier rapport de terrain au Burkina

Rapport fin de saison 13-14

 

Suivi par secteur d'activités

Secteur 1 : Habitat Rural et semi-rural

Les populations des zones rurales et semi-rurales (villes moyennes) sont les plus directement concernées par les propositions du programme d'AVN et sont considérées comme son 
« cœur de cible ». Ce secteur est donc fondamental et d’implication prioritaire pour AVN.

Nous retrouvons dans ce secteur :

Le marché Semi-autonome et Autonome (MSA – MA) :
Ce marché représente 21 % du marché VN au Burkina Faso. Il s’étend bien au-delà des zones de vulgarisation du programme. À l'échelle nationale, AVN-BF met en relation des maçons et des clients et répertorie des apprentis et des constructions.

Cinq Amorces régionales en cours ...

  • Région Centre-ouest (DPRP de Boromo) : première région de déploiement du programme ayant pour épicentre Boromo (base historique du programme et centre du pilotage national situé à mi-chemin entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso).
     
  • Région Centre-sud (DPRP de Koubri) : cette région de déploiement, ouverte en octobre 2011 à partir de l'épicentre de Koubri (petite ville situé à 35 Km au sud de Ouagadougou, capitale du BF) a été la première duplication du programme à une échelle régionale.
     
  • DPRP de Yako : Ouvert en cours de saison 2012-2013 à partir de l'épicentre de Yako.
     
  • DPRP de Dédougou : Ouvert en cours de saison 2012-2013 à partir de l'épicentre de Dédougou.
     
  • DPRP de Bama : Ouvert durant la dernière saison 2013-2014, l'quipe est en cours de constitution.
     
  • DPVP-F de Nebba dans la province de la Gnagna à l'est du BF : ce déploiement villageois mené par un partenaire franchisé (Association Tynienga Niyemba) est le premier exemple au BF de ce mode de duplication du programme appuyé sur l'engagement, l'expérience et les réseaux d'un partenaire de terrain.
     

VN à Bambrigoani - Nebba - Province de la Gnagna

Secteur 2 : Habitat Urbain

Les spécificités techniques et administratives inhérentes aux zones de grande urbanité et aux typologies de leurs clientèles (urbains plutôt aisés) impliquent un "sous-programme" particulier.
La croissance de ce secteur est pour l'instant liée à l'implication de partenaires soutenus par AVN dans l'accompagnement d’artisans et d'entreprises.
À ce jour, sur les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, AVN peut permettre des relations directes entre des clients et des acteurs de la construction VN ayant fait leurs preuves (peu nombreux il est vrai !). Des réflexions avec des acteurs institutionnels et privés (mairies, investisseurs sociaux, banques,…) sur ce secteur et le démarrage d’un projet pilote pour la construction d’un lotissement VN sont en cours.

Intérieur "urbain" - Ouaga - par JY Danion

Intérieur "urbain" - Ouaga - par JY Danion
 

Secteur 3 : Bâtiments Complexes

Le concept VN peut être utilisé dans la réalisation de bâtiments complexes et/ou de taille importante pour des usages tant publics que privés. Seules des entreprises formées à la technique VN et capables de suivre et de garantir ce type de chantiers pourraient proposer leurs compétences sur ce segment du marché.
Nous invitons des partenaires de terrain et/ou des investisseurs sociaux à accompagner des entreprises locales dans cette démarche entrepreneuriale de formation et mise en oeuvre.
AVN assurera là un rôle de mise en réseau, de conseil et de dynamisation de ce marché émergent.

Église du petit Balé

Secteur 4 : Ouverture du programme dans de nouveaux pays

AVN a pour volonté l'ouverture du programme dans de nouveaux pays dans lesquels les conditions géologiques, climatiques, socio-économiques et culturelles permettent et nécessitent la vulgarisation du concept VN. Ces éléments contextuels peuvent être éventuellement validés par des missions spécifiques d'AVN.
Ces validations acquises, c'est principalement l'engagement de partenaires locaux expérimentés qui permettront ces nouvelles amorces de déploiement. En ce sens, AVN-BF s'applique à former les cadres tant issus de ses rangs qu’appartenant aux équipes de ses partenaires. Ceux-ci permettront à terme l'ouverture d'équipes régionales et nationales.

Sur ce secteur 4, l'équipe de Boromo suit les projets pilotes d'ouverture du programme au Bénin et au Ghana.

Secteur 5 : Recherche technique

Le concept VN est techniquement validé. Il a été volontairement normalisé et standardisé sous une forme simple et répétitive, dans une logique d’appropriation maximum (transfert de compétences) et de diminution forte des risques de malfaçons.
Ceci exposé, AVN et certains de ses partenaires (les artisans VN y compris) mènent des recherches sur des techniques complémentaires au concept VN, qui viennent renforcer ses qualités de résistance aux intempéries, qui permettent un choix plus large de matériaux au regard des disponibilités locales ou qui optimisent ses qualités et ses usages architecturaux.
Pour exemple, des recherches sont actuellement menées sur des enduits de goudron, sur des acrotères et des fondations en pisé, sur des briques de terre capables d'accrocher des enduits de ciment et sur des plans adaptés à certaines clientèles spécifiques (urbaines, région du nord Sénégal ...) ou à des stockage refroidis. 


Revêtement de toiture avec mortier de goudron / terre /sable

 

Parties Prenantes au Burkina Faso

Les Investisseurs Sociaux :

Particuliers ou professionnels du développement investissant humainement et financièrement dans le déploiement du programme au Burkina Faso.

Actuellement Sur l'ensemble du Burkina faso :

  • La communauté des IS mensuels et ponctuels
  • Les particuliers investissant dans des amorces villageoises (DPVP)
  • La Fondation d'entreprise Hermès
  • La Fondation Ensemble
  • SELAVIP (Servicio Latinoamericano, Africano y Asiatico de Vivienda Popular)
  • Le FFEM (Fonds Français pour l'Environnement Mondiale)
  • L'AFD (Agence Française de Développement)

 

 

Historiquement :

Sur l'amorce régionale de boromo :
- La Banque Mondiale
- La Fondation d’entreprise PPR
- La Fondation Abbé Pierre

Pour l’ouverture de l’antenne à Dédougou : Le Ministère Français de la Coopération

Sur l'amorce régionale de Koubri :
- La Fondation Servir
- La Fondation d'Entreprise Artelia
- Le Ministère Français de la Coopération
- Province de Brabant Wallon

Sur les diverses amorces villageoises :
- La Fondation d'Entreprise Besix (Région pilote de Boromo)
- ALOA Consulting (Région pilote de Boromo)
- Ateliers de la Pierre d'Angle (Région pilote de Boromo)

Sur les divers projets spécifiques :
- Eurofiduciaire
- L'Association Écoles du Monde (Ville de Pô)
- La Fondation d'entreprise Besix (Ville de Pô)
 

Les partenaires de terrain

Les ONGs ou associations locales qui s'engagent, financièrement et/ou en ressources humaines, dans la diffusion de la méthode d'AVN.

Au Burkina Faso il s'agit de :
- Association Tynienga Niyemba (région de la Gnagna)
- Association Tortue Voyageuse (Zone de Yako)
- UGPCER-N (Union de Groupements de Producteurs de Céréales de la Province du Nayala)
- UGN-B (Union de Groupements Naam de Boussé)
- AKNGS (Association Kombi Naam de Gomponsom pour le Sahel)
- ADCV (Association pour le Développement des Communautés Villageoises)
- CVECA (Caisse Villageoise d'Epargne et de Credit Autogeré)

Les clients "Naturels" du Programme

Ce sont les institutions et administrations en charge des populations bénéficiaires.
Plusieurs réflexions / propositions sont en cours avec différents acteurs institutionnels (Conseils Régionaux des Régions Nord et Centre, les mairies de Boromo, Ouagadougou, Koubri, Houndé, Moussodougou, …).

Voir nos partenaires et bailleurs

 

Diaporama Burkina Faso

 


 

Share/Save