Artisans Voûte Nubienne

Qui sont les artisans VN ?

  • sont issus des populations bénéficiaires
  • sont en majorité des cultivateurs (même s'il existe des entreprises de bâtiment formées au concept VN, capables notamment d'intervenir en milieux urbains et pour la construction de bâtiments institutionnels).
  • sont formés "sur le tas" par d’autres maçons dans une logique de compagnonnage et dans une réalité de marché
  • transmettent leur savoir-faire à des apprentis
  • font la promotion du concept technique VN pour vendre leur savoir-faire localement
  • supervisent les chantiers VN
  • sont capables de bâtir des maisons simples mais aussi, pour certains, des bâtiments plus complexes (éventuellement en partenariat avec des entreprises locales)
  • sont payés intégralement par leurs clients, en monnaie, échanges ou troc, ils sont indépendants
  • ne sont donc pas salariés de l’association « la Voûte Nubienne »
     

Par ailleurs, dans leur grande majorité, ils collaborent avec AVN en lui transmettant des informations
sur leurs clients et apprentis, et en participant à des congrès formateurs où ils échangent informations et savoirs-faire. Cette collaboration est bénévole et vise notamment la croissance du marché du Concept Technique VN, et donc de leur propre marché.

Certains d’entre eux vont plus loin, en prenant part à des actions spécifiques de vulgarisation (sensibilisation / formation spécifique) qui dépassent leur métier d’artisan ; ils sont pour cela ponctuellement indemnisés par AVN.

Grâce à l'intervention d'AVN, ces artisans VN développent à terme leurs propres réseaux de clients dans leurs zones d'intervention dans une totale autonomie.

Voir aussi : la solution d'AVN - 1 toit, 1 métier, 1 marché

Voir aussi : la formation des maçons VN

 

entrer en contact avec eux ?

Contactez AVN, nous vous donnerons leurs contacts en fonction de vos besoins.

Au Burkina Faso - Adjara Yoin, tel : 00226 76 64 37 64 / mail : avn-bf@lavoutenubienne.org
Au Mali - Francis tiéné, tel : 00223 64 69 98 46 / mail : avn-mali@lavoutenubienne.org
Autres pays - mail : contact@lavoutenubienne.org
 

Comment devenir artisan VN ?

Pour un artisan VN, produire et vendre des Voûtes Nubiennes est une activité rentable.

Le métier de maçon demande de la bonne volonté, une bonne résistance physique, de l'engagement et de la détermination dans le temps, mais avec un très bon retour sur investissement. Aujourd'hui, la demande dépasse largement l'offre et souvent les artisans VN doivent se déplacer pour répondre aux besoins de constructions dans les villages où le marché n'est pas encore amorcé.

Si vous êtes déjà maçon ou entrepreneur, installé dans nos pays d'action, contactez-nous.

Si vous n'êtes pas encore formé en maçonnerie traditionnelle, trouver des clients sur votre zone est un bon moyen de commencer en tant qu'apprentis sur des chantiers réels dans vos villages. La demande de constructions permettra la continuité de la formation sur plusieurs chantiers, donc l'atteinte plus rapide du statut/niveau d'artisan VN et l'émergence d'un marché local.

Des maçons VN au travail

La formation technique des maçons

Le programme s’attache à permettre la transmission rapide d’un savoir-faire de construction. Il apporte, pour ces formations, organisation et contrôle.

Afin d’inscrire les formations dans les habitudes sociales en place (transmission horizontale par cooptation) et dans une réalité de marché, celles-ci ont lieu « sur le tas » dans des chantiers réels. Sur ces chantiers les maçons/entrepreneurs formés à la technique VN transmettent celle-ci à leurs apprentis. Ainsi tous les chantiers ont pour vocation de servir de chantier école.

 

Apprentissage de la construction du mur maître

Apprentissage de la construction de la voûte

 

Au terme de la partie technique de l’apprentissage (de 3 à 12 mois suivant le profil) les maçons formés doivent se diriger vers le démarchage de clients dans une logique d’entreprise, l’association les y aidant par son réseau de contacts. Les chefs de chantiers traitent financièrement avec leurs clients et sont responsables des salaires de leurs équipes. La gestion des chantiers est placée sous leur complet contrôle.

Depuis plusieurs années, les capacités de formation du programme en sont la limite principale. En effet, les demandes d’ouverture de chantier sont toujours supérieures à l’offre que proposent les maçons formés. De ce fait, notre axe stratégique prioritaire est donc l’augmentation du ratio « maçon formé par maçon formateur et par an ». Pour cela, il faut impérativement poursuivre la mise en place des moyens d’action permettant une augmentation notable de ce ratio.

Ces moyens d’actions sont les suivants :

  • le choix pour l’apprentissage VN d’un nombre conséquent de personnes déjà formées à la maçonnerie rurale
  • l’optimisation de la collecte des informations concernant les maçons et les apprentis et du suivi de ces derniers, et l’amélioration du suivi de ces derniers
  • la mise en place d’une planification raisonnée des chantiers d’une campagne de construction (d’octobre à juin = saison sèche) afin d’augmenter significativement le nombre de mois travaillés donc de mois de formation.
     

Pour exemple :

  • en novembre et décembre, les chantiers des clients les plus riches, capables de payer toute la main d’œuvre qui ne serait pas disponible autrement car travaillant aux champs
  • en janvier, février et mars, les chantiers du monde rural, libéré des travaux champêtres et disposant à cette période de ressources en eau suffisantes
  • en avril, mai et juin, les chantiers des clients qui ont accès à des ressources en eau pérennes
  • la tenue d’un discours incitatif aux entrepreneurs VN qui les dégage de la peur de la concurrence (marché ouvert) et leur montre l’intérêt entreprenarial à former de futurs chefs de chantiers
  • la mise en place de modules de formations spécifiques (gestion, comptabilité, lecture de plans, réalisations de devis, etc) afin d’augmenter les qualités entrepreunariales des maçons formés et donc leurs capacités à transmettre cette formation
  • le choix de partenaires de terrain ou de clients ayant un potentiel formateur important
La formation des apprentis

 

 

Share/Save