Acteurs

4 groupes d'"Acteurs programme" (Investisseurs Sociaux, équipes AVN, partenaires techniques, collectivités locales) interviennent dans le soutien aux 2 principaux groupes d'"Acteurs marché" (les artisans VN et leurs clients).

Les acteurs du programme

Des Investisseurs Sociaux (particuliers et professionnels) apportent des fonds qui permettent à Des équipes d'AVN de proposer, avec l'aide des partenaires de terrain (ONGs, leaders d'opinion locaux), l'amorçage du marché de la VN au profit des collectivités locales (qui sont les clientes du programme).
Ce modèle économique d'entrepreneuriat social, est exemplaire : des "actionnaires sociaux" (les IS), permettent à une structure agissante, AVN, de mobiliser et dynamiser des acteurs de terrain, afin de déployer une technologie adaptée, sur des territoires ciblés, en s'appuyant sur l'émergence de marchés.
L'idée est que les clients du programme - c'est-à-dire les collectivités locales africaines chargées démocratiquement par leur population de mener une politique d'amélioration de leur habitat, de protection de l'environnement et de soutien à l'économie locale - puissent acheter la prestation d'amorçage du marché VN à AVN (ou à des acteurs locaux formés par AVN à cette fin).

 

1 - les investisseurs sociaux (IS)

Particuliers ou professionnels du développement, ils comprennent la justesse de la proposition technique VN et ont confiance en l'efficience des équipes AVN.
En investissant financièrement dans le programme, ils permettent son déploiement à grande échelle et génèrent ainsi des impacts économiques et sociétaux forts, exponentiels et pérennes.
Ces impacts leur appartiennent et sont considérés comme leur "retour sur investissement".
Ils sont les "actionnaires sociaux" du programme et, à ce titre, attendent d'AVN des résultats de qualité croissants. Leurs engagements et investissements sont essentiels au déploiement et à la réussite du défi d'AVN.

En savoir + sur les investisseurs sociaux particuliers d'AVN

En savoir + sur les investisseurs sociaux professionnels

Cas particulier des partenaires institutionnels des pays du nord :
Les différentes coopérations décentralisées (communales, départementales ou régionales), les grands bailleurs étatiques et les autres organismes institutionnels de développement sont des acteurs clairement concernés par les propositions du programme.
Ils peuvent participer en tant qu'IS en finançant directement des initiatives d'AVN.

Ils sont généralement investis dans un appui plus indirect au programme, via leurs collectivités locales partenaires au sud, que nous appelons les "clients directs du programme".

En savoir + sur les institutions publiques partenaires

 

2 - LES ÉQUIPES AVN

La Voûte Nubienne est un réseau international d'hommes et de femmes mobilisées pour permettre une architecture adaptée, le plus vite possible, pour le plus grand nombre à travers la vulgarisation à grande échelle de la technique Voûte Nubienne dans les zones où elle est adaptée.

À ce titre, plusieurs équipes d'AVN se sont créées dans le monde :

- en Afrique bien entendu, dans les pays où la technique est vulgarisée (Burkina Faso, Mali, Sénégal et bientôt au Bénin et au Ghana). AVN-Burkina Faso est l'antenne "pilote" en Afrique.

- en Europe et aux États-Unis, régions disposant de plus de ressources techniques financières, où sont présents de nombreuses ONGs, coopérations internationales, diaspora ou de simples citoyens solidaires. Ces publics sont intéressés par la vulgarisation de la Voûte Nubienne. Le rôle de ces antennes régionales est de mobiliser les citoyens, responsables associatifs, politiques, économiques pour soutenir le déploiement de la Voûte Nubienne au Sud.
 

- L'équipe de l'Association la Voute Nubienne (AVN) en France
Fondée en France en 2000, elle porte le programme depuis ses débuts. Ses statuts et son conseil d'administration, de droit français, servent de cadre aux antennes burkinabées et maliennes. Par l'implication de ses membres et de son CA, AVN est garante de l'objet de sa mission et comptable de l'usage des moyens qui sont confiés aux équipes qu'elle contrôle.
Par son histoire et l'inscription de son engagement et de celui de ses membres dans la durée, AVN est caution de la pérennité du programme.

- L'Association la Voute Nubienne en Belgique (AVN-Belgium)
Fondée fin 2009, elle relaie le programme auprès d'IS ou de partenaires potentiels belges et le sert grâce aux compétences de ses membres et de leurs réseaux.

AVN-Burkina

AVN-Mali

Les Équipes locales d'AVN

En Europe, l'équipe d'AVN accompagne et coordonne le travail des équipes en Afrique et des différents partenaires.
Tout en restant l'interlocuteur privilégié des IS, elle assure le contrôle administratif et financier du programme et en prépare les duplications et franchises.

En Afrique, les équipes AVN mettent en place le programme dans les pays où le concept est validé.
AVN Burkina Faso et AVN Mali permettent ainsi :
- de mettre en œuvre la méthode "Amorce" et de piloter son déploiement aux niveaux locaux et nationaux,
- de former de nouveaux collaborateurs (cadres vulgarisateurs internes ou franchisés) préparant ainsi les duplications et franchises futures et accompagnant celles en cours,
- d'organiser et de densifier le Marché Semi-Autonome (MSA) du concept VN sur des échelles nationales.

Ensemble, ces équipes, au nom des Investisseurs Sociaux et au service des populations africaines, permettent l'efficience et l'évolution de la méthode de déploiement et la croissance des résultats du marché VN et de ses impacts.

En savoir + sur les AVN

 

3 - Les partenaires de terrain

Personne Clé - village de Làbas - Burkina

Les personnes "Clés"

Issues des communautés ciblées par le programme, ces ambassadeurs locaux ou "Clés" sont convaincus par le concept VN et convaincant parmi les leurs. Elles sont les premières partenaires d'AVN sur le terrain.

Leur compréhension des qualités de la technique et leur empathie avec les groupes cibles offrent des atouts incontournables pour les équipes AVN dans le processus de vulgarisation locale (méthode Amorce).

Leur identification et leur engagement personnel sont des étapes essentielles du déploiement du programme dans les villages et quartiers.

En savoir + sur les Clés et la méthode Amorce

Les partenaires de développement sont généralement des ONGs ou associations locales, ayant une bonne expérience locale et connaissent les spécificités et les réseaux de leurs territoires d'implantation.
Ils s'engagent, financièrement et/ou en ressource humaine, dans la diffusion de la méthode d'AVN.
Ils peuvent le faire depuis la simple mobilisation de leurs contacts locaux jusqu'à entrer dans un processus de "franchise" en étant formés à la méthode Amorce et accompagnés dans son déploiement local par les équipes AVN.

Les partenaires de recherche sont également des institutions, plutôt privées, qui vont aider à diversifier et améliorer la méthode d'AVN.
Ils sont des spécialistes dans des domaines complémentaires au programme (micro-finance, secteur urbain, bâtiments complexes, ouverture de nouvelles régions ou pays, etc). Ils travaillent avec les équipes AVN sur des projets-pilotes qui seront, in fine, déployés si jugés convaincants

 
 
4- Les CLIENTS DU PROGRAMME = les institutions en charge des populations bénéficiaires

Inauguration du collège de Koba - Kati - Mali (Africabougou)

Les populations bénéficiaires du programme de vulgarisation de la Voûte Nubienne peuvent, par l'intermédiaire de leurs représentants élus (collectivités locales et coopérations décentralisées les soutenant), charger les équipes AVN et leurs partenaires d'amorcer le marché de la VN sur leurs territoires. Elles peuvent rétribuer les équipes d'AVN pour ce faire.

En savoir + sur les bénéficiaires contributeurs

Les acteurs du marché VN

Pour rappel, le marché VN est en même temps la justification du programme (les africains en s'achetant, se vendant et/ou en auto-produisant les maisons nubiennes, démontrent l'intérêt de la proposition technique) et le moteur de la vulgarisation (croissance du marché = croissance de la vulgarisation).
On distingue 2 grands groupes d'acteurs de marché :
 
1 - Les maçons, artisans et entrepreneurs VN et leurs apprentis

Les outils du "Nubien"

Majoritairement issus des populations bénéficiaires, ils sont formés sur le terrain par d’autres maçons dans une logique de compagnonnage et dans une réalité de marché. Ils font la promotion de la technique VN pour vendre leur savoir-faire.
Capables de bâtir des maisons simples mais aussi, pour certains, des bâtiments plus complexes, ils sont payés intégralement par leurs clients, en monnaie ou échanges.
Au cœur du marché VN dont ils sont l'offre, par leur courage, implication et ambition professionnelle et par leur capacité à transmettre leur "métier", ils ont un rôle déterminant dans la croissance du programme.

 
 
2 - les clients du concept VN

Client VN - Burkina

Au sein des populations bénéficiaires (des millions de familles sahéliennes et/ou issues de régions arides en Afrique), les clients du concept VN doivent être considérés comme des personnalités courageuses et inspirées. En effet, évoluant dans des économies très fragiles, ils vont pourtant prendre le risque d'une architecture novatrice et en accepter l'éventuel surcoût de travail au regard de ses qualités de confort, d’intelligence économique et surtout de durabilité.

Par leurs implications, ils vont permettre la formation de nouveaux maçons et offrir à leurs communautés exemples et démonstration.

Ces clients sont la demande du marché VN dans le cœur duquel leurs implications visionnaires et engagées s'inscrivent dynamiquement.
Sans eux, le programme de vulgarisation ne serait évidement pas envisageable.
 
AVN a déterminé 4 types de clientèle potentiellement intéressés par le concept VN. Le suivi de cette typologie est essentiel pour déterminer la stratégie du programme et le piloter :
 
  • Client de type T1 - il est le cœur de cible et le premier bénéficiaire du programme. Principalement issu du monde paysan, il appartient à une économie largement informelle (large participation du client à son chantier sous forme de main d'œuvre non qualifiée).
    Pour la saison constructive 2010/2011 ce type de clients a représenté 62% du nombre de chantiers réalisés.
  • Client de type T2 - pour exemple fonctionnaire ou commerçant, il appartient lui aussi à la cible du programme. Il est issu d'une économie plus formelle (monétisée) et payera habituellement la réalisation de son chantier en numéraire.
  • Client de type T3 - il s'agit de clients privés dont les financements proviennent de sources extérieures aux économies des pays d'intervention (diaspora africaine, clients occidentaux, ...). AVN ne les considère pas comme un groupe cible mais leur attentes s'inscrivent naturellement dans le marché des maçons VN. Ils sont sollicités par AVN pour une contribution non contractuelle au programme dont ils bénéficient.
  • Clientèle de type T4 - il s'agit là d'une clientèle d'organisations institutionnelles (ONG, associations locales ou communautaires, collectivités territoriales, ...) dont les attentes en construction sont financées par des fonds publics ou associatifs (souvent de nature exogène). Pour les clientèles "cœur de cible" (T1/T2) les réalisations de ce groupe sont peu exemplaires (s'inscrivant dans des économies trop différentes !), et les bâtiments réalisés souffrent souvent d'un mauvais entretien (problèmes d'appropriation par les bénéficiaires du bien public). AVN sensibilise cette clientèle afin de transformer ses besoins en construction en implication dans le programme en tant que partenaires.
     

A noter que certains bâtiments institutionnels, à l'exemple des mosquées construites par les communautés villageoises, parce s'inscrivant étroitement dans les économies locales, appartiennent aux typologies de clients T1 et T2 et sont donc un bonne source de vulgarisation.

  • Client Type 1 - Bambriogani - Est BF - 2011

  • Photo 3-1

    Client Type 2 - Séguére / Samandéni - Ouest BF - 2009

  • Photo 4-1

    Client Type 3 - Guéguéré / Dano - Centre ouest BF - 2009

  • Photo 5-1

    Clientèle Type 4 - Centre culturel de Pèlengana / Ségou - Mali - 2008

  • Photo 6-1

    Clientèle Types 1 et 2 - Mosquée de Coucou
    DPRP de Ségou / Koutiala - Mali - 2010

     
 
Share/Save